Amazon : une version « plus gay » de la Bible censurée

Rihanna en Dieu, Trump en Satan… Cette Bible remasterisée n’a pas tardé à se faire une place de choix sur Amazon, mais n’a pas plu à tout le monde !
rihanna-dieu-820x360 Amazon : une version « plus gay » de la Bible censurée

Elijah Daniel est un YouTubeur qui a eu pour ambition d’écrire une parodie « plus gay » de la Bible. Partant du principe qu’il existe de multiples versions de la Bible, le jeune homme a choisi de proposer la sienne. Sauf qu’en lieu et place de Dieu, il a choisi Rihanna ; que Jésus ne change pas l’eau en vin mais en mimosas ; que les anges sont des fées et qu’Adam délaisse Eve pour Steve.

En vente sur Amazon, l’ouvrage est apparu dans le top des nouveaux livres dans la catégorie « e-books chrétiens et Bibles »… avant de se faire exclure de la plateforme en quelques heures.

Si les raisons de cette exclusion sont inconnues, Elijah Daniel a choisi de le proposer à la vente en PDF.

Aux Etats-Unis, la liberté d’expression est protégée (à quelques exceptions près) par le Premier amendement – ce qui explique que les manifestations néo-nazies soient autorisées à travers le pays, par exemple. Mais en matière de religion (et de sexualité), le quidam américain est un peu plus tatillon.

Sans compter que dans son livre, il s’en prend directement à Trump, puisque ce dernier est choisi pour représenter Satan.

Il faut dire qu’Elijah Daniel n’en est pas à son coup d’essai question provoc envers le président. Il avait acheté le droit d’être maire de la ville de Hell (« Enfer », en français), dans le Michigan. A la suite de cela, il avait banni les hétérosexuels de sa ville. « Mon décret est un copier-coller du Muslim Ban de Trump », avait-il expliqué à l’époque. « J’ai juste remplacé les musulmans par les hétérosexuels ».

En parallèle, il avait écrit un roman érotico-gay… sur Donald Trump.

Il n’est pas le seul artiste à être inspiré par le président américain : l’acteur Shia Labeouf avait ainsi installé une caméra à l’extérieur du Museum of the Moving Image, à New York. L’objectif était de permettre à quiconque le souhaitait de venir exprimer son mécontentement quant aux élections, en prononçant la phrase « He will not divide us » (« il ne nous divisera pas »).

Source : ladn.eu

Amazon : une version « plus gay » de la Bible censurée