Après Yuka, un nouveau juge de paix, C’est quoi le produit ? rebat les cartes

23 octobre 2019

Vous êtes accro à l’appli Yuka ? Vous allez adorer C’est quoi le produit? Votre nouvelle assistante de notation créée par Laurent Pasquier, l’un des cofondateurs de C’est qui le patron ?.

Les mauvaises langues évoquent déjà le combat que vont se livrer Yuka l’appli chouchoute de ceux qui veulent savoir ce qu’ils mangent exactement, et de C’est quoi le produit ? qui déboule à la fin du mois d’octobre… Preuve que si les temps changent, les esprits sont prompts à vouloir désigner un gagnant, un perdant comme si c’était la seule issue en ce monde. Il serait si simple de penser que les initiatives des uns et des autres se stimulent dans une démarche saine pour le mieux vivre demain.

Huit ans de références analysées, décortiquées

Il fallait s’y attendre, tous les acteurs qui travaillent à un monde meilleur, plus responsable, que ce soit pour notre santé, pour l’environnement ou pour notre bien être intime et personnel sont de nouveaux acteurs incontournables, qui provoquent en nous la joie, puis très vite, des bouffées de regrets quant à ce que l’on a pu ingurgiter étaler, jeter, pendant des années sans se demander une seconde, du mal que cela pouvait faire à nos corps, à nos terres, à nos mers… Alors quand C’est quoi le produit ? annonce son arrivée sur le marché, on ne peut que se réjouir. Cette nouvelle appli à laquelle travaille Laurent Pasquier depuis huit ans prendra en compte le prix, l’origine et l’impact environnemental des produits mis en vente dans nos magasins. En clair, si la notation des ingrédients contenus dans les produits est l’arme de Yuka, elle est ici l’un des critères d’évaluation, parmi d’autres.

La biodiversité s’invite chez les fabricants

La préservation de la biodiversité fait donc ici son entrée « en force » et en fanfare à la fois chez le consommateur qui peut choisir, mais aussi chez le fabricant qui a tant besoin par les temps qui courent de crédibilité et légitimité.  L’application se base sur les données du moteur de recherche alimentaire « Mes goûts » également mise au point par Laurent Pasquier, qui grâce aux données récoltées manuellement depuis plus de 8 ans propose plus de 25 000 références. Concrètement, cette »agence » de notation permettra aux utilisateurs de créer leur profil en priorisant les critères importants à leurs yeux. Ainsi, en scannant chaque marque, cette dernière indiquera si le produit passe le contrôle et correspond aux attentes de l’acheteur.

Nestlé premier cobaye partenaire

La biodiversité au centre de la préoccupation de C’est quoi le produit ? devrait très vite faire des émules chez les grands de l’agro-alimentaire… La marque va pour commencer auditer des fabricants comme Nestlé selon son propre cahier des charges établi grâce à des experts des problématiques environnementales, sociales et de gouvernance. Nestlé n’est pas la seule entreprise à se prêter au jeu. Plus de 45 fabricants dont des PME guettent également l’arrivée de ce nouveau prestataire.

Citée en exemple par Emmanuel Macron lors des États généraux de l’alimentation, C’est qui le patron poursuit donc sa vertueuse ascension, et creuse le sillon de la consommation éco-responsable, co-créée. Applis, chaîne des consommateurs, label, l’atelier consommation C’est qui le patron s’inscit plus que jamais dans la liste des entreprises à mission, exemplaires.

source : influencia.net

Après Yuka, un nouveau juge de paix, C’est quoi le produit ? rebat les cartes