Facebook part en croisade contre Clubhouse !

24 juin 2021

Lundi 21 juin dernier, Facebook a officialisé sa nouvelle fonctionnalité permettant de lancer des salons de conversation audio. De quoi se rappeler au bon souvenir de Clubhouse… et à sa success story qui fait saliver plus d’un concurrent. There’s a new king in town.

 

 

 

Le bruit courait dans les couloirs de Clubhouse depuis quelques mois, les oreilles de ses développeurs ont maintenant de bonnes raisons de siffler : Facebook se lance officiellement dans l’univers sonore, déterminé à retourner la baraque. D’abord annoncées le 19 avril dernier, sans aucune date de mise en circulation communiquée, les « Live Audio Rooms » ont débarqué officiellement le 21 juin dernier, dans un premier temps uniquement sur le territoire étasunien. Petit rappel pour les distrait.e.s du fond du bus, Clubhouse c’est l’application qui a littéralement pris d’assaut l’écosystème des réseaux sociaux début 2021, au point de conditionner une bonne partie des stratégies concurrentielles de ses concurrents — Facebook encore, avec Hotline, Twitter avec Spaces, et Telegram avec Voice Chat 2.0 —. Elle avait été lancée en mars 2020 par Paul Davison et Rohan Seth, deux grosses têtes de la Silicon Valley, avant de connaitre un succès éclair en plein confinement mondial. Immersion et proximité assurées par la dimension sonore oblige, ajoutée à la multitude de liens sociaux qui ont été défaits pendant cette période, le Covid-19 s’était affirmé comme son meilleur VRP possible.

 

Le principe est assez simple : un utilisateur peut rejoindre des conférences pouvant aller jusqu’à 5000 auditeurs, sur une thématique plus ou moins précise. Il peut alors demander d’intervenir ou poser une question en « levant — virtuellement — la main ». Mais encore faut-il être convié à ces fameux débats, à la manière d’un diner VIP ou d’un club très sélect. De plus, l’accès n’est, pour l’instant, possible que par le parrainage d’un utilisateur déjà inscrit. Un fonctionnement clair et limpide qui a propulsé Clubhouse en tête des classements de téléchargements de l’Apple Store — l’appli n’étant disponible que sur les appareils à la pomme jusqu’au 21 mai dernier — et qui l’a aidé à atteindre les 4 milliards de dollars de valorisation en avril dernier, selon Bloomberg.

 

 

 

 

Quoi de neuf sous le capot

 

Maintenant, qu’en est-il de son cousin ? De quelle manière le « Zuck » compte-t-il se tailler une part du gâteau ? Testée officiellement à Taïwan depuis le mois de mai dernier, la fonctionnalité avait été dévoilée par Mark Zuckerberg le mardi 15 juin à travers un premier salon audio organisé. Un autre VRP de qualité donc, qui était accompagné pour l’occasion d’autres responsables de Facebook, mais aussi des créateurs de contenu. L’événement regroupait ainsi Andrew «  Boz  » Bosworth, président en charge de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée chez Facebook, Fidji Simo, directrice de l’application Facebook, et trois créateurs de contenu de Facebook Gaming : StoneMountain64, QueenEliminator et TheFierceDivaQueen. Concernant l’expérience globale, les utilisateurs de Clubhouse ou de Twitter Spaces ne seront pas déboussolés : des icônes arrondies mettent en avant les intervenants et les auditeurs apparaissent juste en dessous avec des icônes plus petites. Une section supplémentaire est affichée et permet de mettre en avant les personnes présentes suivies par les intervenants.

 

Du côté des auditeurs, ces derniers pourront intervenir grâce à des «  J’aime  » ou d’autres réactions propres à Facebook. Des options telles que «  Partage un lien vers le salon  », «  Écrire une publication  » et «  Partager dans un groupe  » sont aussi disponibles. Petite particularité : seule l’application iOS autorise pour l’instant les hôtes d’héberger des discussions. Cependant, n’importe qui pourra être invité en tant qu’orateur et 50 personnes pourront discuter simultanément lors d’une seule et même conversation. La capacité d’accueil dans les salons est quant à elle illimitée. Autre grande annonce de ce mois de juin, le format podcast sera désormais présent sur la plateforme et contrôlable par le biais d’un mini-lecteur. Les usagers du grand F auront le choix entre consommer des podcasts depuis les pages des créateurs/producteurs de contenu ou directement depuis leur fil d’actualité. De quoi mettre définitivement le paquet sur le format audio.

 

 

Clone wars


 

Si le succès immédiat de Clubhouse n’était plus à démontrer – pourquoi y avoir consacré deux paragraphe dans ce cas .. ? – il revient tout de même à nuancer son état de forme actuel. De mois en mois, le nombre de ses téléchargements s’est effondré, en passant de 9 millions en février dernier, selon le site Statista, à seulement 2,7 millions en mars, puis à peine 950 000 en avril, avant de remonter à 2,6 millions en mai. Si l’usage très élitise de la plateforme par le milieu entrepreunarial peut en partie expliquer cette dégringolade – l’application étant essentiellement trustée par les start-uppers –, sa principale raison se trouve dans notre sujet du jour : trop de concurrence pour un marché qui sort à peine de terre. De plus, après Facebook, Twitter et Telegram, Instagram et LinkedIn ont annoncé développer des fonctionnalités similaires. À la manière d’un battle royal, l’application qui finira Top 1 risque d’être celle la plus préparée à en découdre sur le long terme. En bref, celle qui aura les reins les plus solides. Fortnite en sait quelque chose…

 

 


 








source : www.influencia.net

agence de communication à Rennes

Facebook part en croisade contre Clubhouse !
Mot clé :                
Agence LDP