Non, Google n’a pas réponse à tout

Non, Google n’a pas réponse à tout

Au clair de la lune, mon ami K. Maro. L’an dernier, chercher nous faisait avancer. Entre autres, une simple petite question pouvait amener à de grands changements dans nos vies. Cette fois-ci, le géant Google et l’agence DDB Paris ont décidé de promouvoir le moteur de recherche différemment : en

Je t’aime mais je te quitte (ou pas)

Je t’aime mais je te quitte (ou pas)

La « Grande Démission » (« The big Quit »), ce mouvement massif qui a débuté au États-Unis avec la pandémie et continue encore aujourd’hui – plus de 38 millions de salariés ont quitté leur emploi en 2021 – serait-elle en train de faire contagion ? Selon une étude réalisée

Pascal Nessim (Marcel) : « lorsque j’ai revendu ma société à Publicis en 2002, – aussitôt rebaptisée Publicis Net-, les publicitaires ne voulaient pas travailler avec nous.»

Pascal Nessim (Marcel) : « lorsque j’ai revendu ma société à Publicis en 2002, – aussitôt rebaptisée Publicis Net-, les publicitaires ne voulaient pas travailler avec nous.»

INfluencia : commençons peut-être par évoquer Metoo et ce que vous avez compris de ce qui s’est passé partout dans le monde ? Pascal Nessim : merci de commencer par évoquer ce sujet, cela a été à la fois violent et nécessaire. Cela a mis un stop immédiat à une époque,

Au sein de la CDE, il n’y a pas de groupes du CAC 40, parce qu’ils estiment être dans leur bon droit… » : Eric Duverger (Convention des Entreprises pour le Climat)

Au sein de la CDE, il n’y a pas de groupes du CAC 40, parce qu’ils estiment être dans leur bon droit… » : Eric Duverger (Convention des Entreprises pour le Climat)

C’est lui qui a fondé La convention des entreprises pour le climat. Éric Duverger a pour objectif de réunir les entreprises sur la voie de la transformation énergétique. 150 feuilles de route inspirantes, réalisables provenant de ces sociétés, qui devront à terme, présenter des business modèles viables… Une interview des

Fériel Karoui (Whisperers) : « Ne devrions-nous pas être iCare plutôt qu’Icare ? »

Fériel Karoui (Whisperers) : « Ne devrions-nous pas être iCare plutôt qu’Icare ? »

INfluencia : Comment avez-vous échafaudé ce cahier de tendances ? Fériel Karoui : J’ai voulu le construire comme un objet assezfoisonnant mais avec cette question comme fil directeur : Comment notre cerveau peut nous aider à résoudre les défis qui nous font face aujourd’hui. Nous en avons relevé trois principaux qui correspondent aux chapitres

Michael Malapert (Maison Malapert) : “Intégrer des contraintes environnementales ne dégrade pas du tout l’expérience du client”

Michael Malapert (Maison Malapert) : “Intégrer des contraintes environnementales ne dégrade pas du tout l’expérience du client”

The Good : Dans quel contexte avez-vous créé Malapert ? Michael Malapert : J’ai monté l’agence il y a 10 ans d’abord pour la restauration parce que c’est un milieu qui à ce moment-là voyait ses codes être bousculés : de jeunes chefs arrivaient, les cuisines s’ouvraient etc.. Ensuite nous

Maurice Lévy (Publicis Groupe) : « Les classes moyennes ont le sentiment qu’elles ne sont pas suffisamment intéressantes pour que les pouvoirs publics s’intéressent à elles »

Maurice Lévy (Publicis Groupe) : « Les classes moyennes ont le sentiment qu’elles ne sont pas suffisamment intéressantes pour que les pouvoirs publics s’intéressent à elles »

« La France est très largement divisée alors que les sujets sont largement communs », « Les classes moyennes ont l’impression qu’il y a une espèce d’alliance mortifère entre d’une part les plus défavorisées et d’autre part les élites », « elles ont un sentiment de laisser pour compte qui les angoisse et contre lequel

Près d’un Français sur deux estime que les femmes ne sont pas aussi douées que les hommes pour travailler dans la tech

Près d’un Français sur deux estime que les femmes ne sont pas aussi douées que les hommes pour travailler dans la tech

Le constat est établi depuis des années et les données que nous allons vous exposer n’engagent pas à davantage d’enthousiasme : les femmes sont sous-représentées dans les métiers du numérique. Malgré les efforts déployés par diverses parties prenantes du secteur, il est clair que nous n’en faisons pas assez pour

« Être une licorne, c’est cool mais commercialement, ce titre ne change pas grand chose », Philippe Salah (DentalMonitoring)

« Être une licorne, c’est cool mais commercialement, ce titre ne change pas grand chose », Philippe Salah (DentalMonitoring)

INfluencia : comment un docteur en biophysique moléculaire de l’École Polytechnique se retrouve-t-il à la tête d’une start-up spécialisée dans l’imagerie dentaire ? Philippe Salah : je connaissais déjà ce milieu car j’avais fondé en 2007 une start-up baptisée Harmony qui avait mis au point un système d’appareillage orthodontique invisible

« Nous ne pouvons pas lutter avec Vianney, ou Eddy de Pretto. Notre marché se situe ailleurs », Antoine Bisou, Microqlima

« Nous ne pouvons pas lutter avec Vianney, ou Eddy de Pretto. Notre marché se situe ailleurs », Antoine Bisou, Microqlima

L’Impératrice cartonne depuis quelques années. Après un développement éclair sur le marché étasunien, le groupe d’électro pop s’est retrouvé propulsé il y a deux ans sur le line up de l’iconique festival Californien Coachella. Un véritable accomplissement pour une formation française, signée, qui plus est, en indépendant. Loin de se

« La cohésion ne se décrète pas, elle se construit. », Stéphane Tinchon, colonel dans l’armée de terre.

« La cohésion ne se décrète pas, elle se construit. », Stéphane Tinchon, colonel dans l’armée de terre.

Le Colonel Stéphane Tinchon a effectué toute sa carrière dans l’Armée de Terre, où il a notamment commandé le 7e bataillon de chasseurs alpins. Projeté en Afghanistan, en Côte d’Ivoire, ou encore en Guyane, il travaille au sein de la Direction des Ressources Humaines de l’Armée de Terre. source : www.influencia.net

« J’aime pas ranger ma chambre mais J’aime lire »

« J’aime pas ranger ma chambre mais J’aime lire »

L’argument imparable. Désolé les parents… Après une première campagne d’affichage en 2019, J’aime lire, magazine phare du groupe Bayard Jeunesse, lance une deuxième vague en partenariat avec l’agence Josiane pour l’Année de la lecture (Grande Cause Nationale 2022). L’enjeu est de faire connaître le magazine au plus grand nombre et

« Cessons de vendre des campagnes « cliché » qui ne touchent pas leurs publics », Wilfried Klucsar (Dix Sept Paris)

« Cessons de vendre des campagnes « cliché » qui ne touchent pas leurs publics », Wilfried Klucsar (Dix Sept Paris)

  INfluencia : vous luttez contre les stéréotypes, et pensez que la com n’est pas sérieuse lorsqu’elle crée les génération X, Y, Z et bientôt Alpha… Wilfried Klucscar : en 2019 déjà, le journaliste, essayiste Vincent Cocquebert auteur notamment de La civilisation du Cocon, déclarait dans Le Monde, que «

« Un journaliste n’est pas un enfant de chœur »*

« Un journaliste n’est pas un enfant de chœur »*

Le journalisme attire moins les nouvelles générations et beaucoup quittent ce métier qui les a fait rêver autrefois : conditions de travail pénibles, appauvrissement de l’écriture, mélange de communication et d’information, et aussi trop souvent non-reconnaissance de leur travail par la population. Alors j’ai envie de dire aux uns et aux

Mohamed Mansouri (ARPP) :  » Tous les influenceurs ne font pas l’apologie de la vie dorée à Dubaï ! »

Mohamed Mansouri (ARPP) :  » Tous les influenceurs ne font pas l’apologie de la vie dorée à Dubaï ! »

INfluencia : Vous avez décidé de reconduire en 2022 votre Observatoire de l’Influence Responsable. Quel est l’objectif de cet organisme ? Mohamed Mansouri : Nous avons adopté en 2017 des dispositions liées à la communication des influenceurs pour le compte des marques car nous voulions définir des règles de transparence et rendre explicite

« Le cerveau ne fait pas la différence entre le monde virtuel et le monde réel », Inès Leonarduzzi, Digital for the Planet

« Le cerveau ne fait pas la différence entre le monde virtuel et le monde réel », Inès Leonarduzzi, Digital for the Planet

Sophie Guignard : Après t’être investie dans plusieurs projets – dont Digital for the Planet – et avoir publié cette année Réparer le futur au sujet de la pollution numérique, tu es depuis quelques mois directrice générale du bureau français de l’agence artistique MTArt et travaille sur un nouveau livre.

Thierry Albert (TBWA) : « Je ne pensais pas qu’un tel buzz se déchaînerait autour de The Bra Gallery »

Thierry Albert (TBWA) : « Je ne pensais pas qu’un tel buzz se déchaînerait autour de The Bra Gallery »

INfluencia : vous attendiez-vous à un tel déchainement médiatique autour de cette galerie de poitrines ? Thierry Albert. : honnêtement, non. Il nous semblait que notre travail, qui a effectivement soulevé beaucoup de débats, de questions entre nous et notre client, était effectivement révolutionnaire, mais je ne pensais pas que sur

Le bureau n’est pas mort… Il faut le redéfinir !

Le bureau n’est pas mort… Il faut le redéfinir !

Elle a également  cofondé le collectif Co-Liv, qui promeut le co-living dans le monde. Cet épisode est consacré au métier d’urbaniste, avec une approche pluridisciplinaire de la planification de l’aménagement de la ville, qui fait collaborer géographes, sociologues et architectes. Cet épisode consacré au bureau de demain est aussi l’occasion

« Une organisation trop rationnelle ne sait pas faire face à l’incertitude », Blaise Agresti (Mountain Path)

« Une organisation trop rationnelle ne sait pas faire face à l’incertitude », Blaise Agresti (Mountain Path)

Sophie Guignard : Vous faites littéralement sortir des dirigeants de leur zone de confort puisque vous les emmenez gravir des sommets enneigés. Qu’est ce qui émerge en montagne qui n’émerge pas forcément dans le cadre quotidien de l’entreprise ? B.A. : La montagne nous rend fragile. En ce sens, elle nous met

Kiosques numériques ou pas ? Un grand chantier plein d’interrogations

Kiosques numériques ou pas ? Un grand chantier plein d’interrogations

Les kiosques numériques avaient connu un essor formidable avec des offres illimitées adossées gratuitement aux abonnements des opérateurs télécom. Ils font depuis quelques années l’expérience de l’abonnement payant et cherchent de nouvelles manières d’attirer les lecteurs. L’accès à un large catalogue organisé par famille permet de feuilleter des titres familiers,

« Avec plus de 400 heures de contenus vidéo mis en ligne par minute, le risque 0 n’existe pas », Justine Ryst, YouTube

« Avec plus de 400 heures de contenus vidéo mis en ligne par minute, le risque 0 n’existe pas », Justine Ryst, YouTube

INfluencia : vous évoquez la règle des 4R pour parler des mesures mises en place contre la désinformation, un sujet lourd de conséquences pour la démocratie. Quelles sont-elles ? Et comment vous y prenez-vous pour nettoyer les contenus présents sur la plateforme ? Justine Ryst : cette règle des 4R est au cœur

Philippe Perrault : « La Macif travaille sur le temps long, car elle ne dépend pas d’attentes court-termistes en bourse».

Philippe Perrault : « La Macif travaille sur le temps long, car elle ne dépend pas d’attentes court-termistes en bourse».

INfluencia: vous nous avez proposé cet entretien pour parler de RSE. Depuis quand la Macif a pris conscience de sa responsabilité sociétale ? Philippe Perrault : depuis sa création il y a 60 ans… Notre statut mutualiste nous a toujours imposé d’être à l’écoute de nos sociétaires et de prendre

Jean-Michel Jarre: « Mark Zuckerberg n’aurait-il pas une vision old school du Metaverse? »

Jean-Michel Jarre: « Mark Zuckerberg n’aurait-il pas une vision old school du Metaverse? »

Le metaverse est la nouvelle obsession de Jean-Michel Jarre. “À cause de la pandémie, il a fallu que nous, les musiciens, redéfinissons la manière de toucher le public, en explorant d’autres moyens de s’exprimer”, explique-t-il. Comme notamment la chanteuse suédoise Zara Larsson, l’artiste Français fait figure de pionnier des mondes

« Le réchauffement climatique ne doit pas faire d’ombre à la biodiversité, urgence absolue », Emilie Lowenbach, Ecotone

« Le réchauffement climatique ne doit pas faire d’ombre à la biodiversité, urgence absolue », Emilie Lowenbach, Ecotone

The Good : Ecotone est moins connu que ses marques filles (Bjorg, Alter Eco, Gayelord Hauser). Pouvez-vous nous présenter le groupe  et ses activités ? Emilie Lowenbach : Ecotone est une entreprise à mission française basée à Lyon. Nous sommes les pionniers de l’alimentation bio et végétarienne en Europe et

La mode sera circulaire ou ne sera pas

La mode sera circulaire ou ne sera pas

« Vous n’y pensez pas… » Pendant des décennies, l’idée même d’acheter des vêtements d’occasion semblait incongrue. Certains « trendsetters » fréquentaient les friperies pour débusquer des « trésors » afin de les remettre au goût du jour mais pour le commun des mortels, mettre des chemises, des pantalons ou des robes déjà portés ressemblait à

Béatrice Lhopitallier (Orange Advertising) : « Nous n’avons pas de leviers pour réduire seuls 99% de nos émissions de CO2 »

Béatrice Lhopitallier (Orange Advertising) : « Nous n’avons pas de leviers pour réduire seuls 99% de nos émissions de CO2 »

INfluencia : afin de devenir la première régie écoresponsable, vous venez de lancer le projet Green by Design ? Pouvez-vous nous expliquer la genèse de ce programme ? Béatrice Lhopitallier : ce projet, qui a été lancé à la fin de l’année 2019, s’inscrit dans la continuité de la stratégie du

Aurore Geraud (Atelier BNP Paribas) : « Je n’ai pas été étonnée par le montant de la levée de fonds de Sorare »

Aurore Geraud (Atelier BNP Paribas) : « Je n’ai pas été étonnée par le montant de la levée de fonds de Sorare »

INfluencia : en parvenant à lever 680 millions de dollars, la start-up française fondée en 2018,  Sorare voit aujourd’hui sa valorisation atteindre 4,3 milliards de dollars. Avez-vous été étonnée de voir une plateforme qui permet d’acheter et de vendre des cartes de joueurs de football sur une blockchain Ethereum boucler

Emmanuelle Duez : « Il n’y aura pas de performance durable sans excellence humaine ».

Emmanuelle Duez : « Il n’y aura pas de performance durable sans excellence humaine ».

Aujourd’hui, l’épisode des métiers du futur est consacré à Emmanuelle Duez, cheffe d’entreprise et fondatrice de The Boson Project. Son travail est de  forger la résilience des entreprises, et la mission des « Bosons » consiste à créer les conditions permettant l’expression pleine et entière du potentiel humain, individuel et

Laisser l’éducation financière des Français aux seuls « finfluenceurs » ? Pas question !

Laisser l’éducation financière des Français aux seuls « finfluenceurs » ? Pas question !

INfluencia : les banques et institutions financières n’ont semble-t-il pas encore trouvé la façon de parler d’argent sur les réseaux sociaux, à la différence des « finfluenceurs », ces influenceurs de la finance qui opèrent sur Youtube, TikTok ou Instagram et en maîtrisent pleinement les codes. Comment l’expliquer ? Anne-Claire Bennevault :

Guillaume Doki-Thonon, Reech « Le marché européen de l’influence marketing n’a pas encore de leader »

Guillaume Doki-Thonon, Reech « Le marché européen de l’influence marketing n’a pas encore de leader »

INfluencia : Vous êtes une start-up florissante de l’influence marketing en France avec des clients directs aussi importants que Carrefour, Boulanger, Coca-Cola ou Kellogg’s. Pourquoi avoir pris la décision d’intégrer ADLPerformance ? Guillaume Doki-Thonon : Nous avions réalisé une première levée de fonds à l’occasion de notre lancement en 2015. Généralement, l’étape

Hazel Savage, Musiio : « L’IA telle que je l’envisage est un outil d’assistance, non pas un musicien»

Hazel Savage, Musiio : « L’IA telle que je l’envisage est un outil d’assistance, non pas un musicien»

INfluencia : Pouvez-vous nous en dire plus sur votre entreprise. Hazel Savage : Nous nous décrivons comme une entreprise d’intelligence artificielle pour l’industrie de la musique, mais nous sommes avant tout une entreprise de traitement de données, il se trouve que les données que nous traitons sont de la musique. J’ai rencontré

« Je n’ai pas une formation d’ingénieur, j’ai une formation de curieuse », Agnès Van de Walle

« Je n’ai pas une formation d’ingénieur, j’ai une formation de curieuse », Agnès Van de Walle

En 2018, Agnès Van de Walle crée la première Ecole IA Microsoft sur le Campus d’Issy-les-Moulineaux, en collaboration avec l’entreprise sociale et solidaire Simplon. Basé sur de l’apprentissage, ces classes, désormais au nombre de 25  en France, sont ouvertes à tous les types de profils, dès le niveau bac, en

Juergen Guldner « Nous ne croyons pas au tout électrique »

Juergen Guldner « Nous ne croyons pas au tout électrique »

Influencia : Quelle est la stratégie énergétique de BMW ?  Juergen Guldner : Nous nous sommes engagés à respecter les accords de Paris concernant la lutte contre le réchauffement climatique. Nous faisons pour cela beaucoup d’efforts afin de décarboner toute notre chaîne d’approvisionnement et de production. Ce processus concerne aussi bien nos fournisseurs

CGU WhatsApp non-acceptées : finalement, l’application ne sera pas limitée…

CGU WhatsApp non-acceptées : finalement, l’application ne sera pas limitée…

Les utilisateurs de WhatsApp qui n’acceptent pas les nouvelles conditions d’utilisation n’auront pas une version dégradée de l’application. WhatsApp a changé d’avis ! © PixieMe – stock.adobe.com L’affaire des nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp est devenue un véritable feuilleton, qui connaît un énième rebondissement. La messagerie est revenue sur sa

6 événements du digital à ne pas rater en mars 2021

6 événements du digital à ne pas rater en mars 2021

Retrouvez dans cette sélection : Microsoft Ignite, ECN Xperience, CX Spotlight, Pinterest Presents, Personalize and convert et le One-to-One Retail E-Commerce. Voici 6 événements à mettre à votre agenda en mars 2021. © picjumbo Microsoft Ignite, la conférence pour les pros du numérique et les développeurs L’événement, dédié aux professionnels

Messenger, Instagram : « certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles », ce qu’il faut savoir

Messenger, Instagram : « certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles », ce qu’il faut savoir

Facebook affiche un message « certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles » à ses utilisateurs suite à de nouvelles règles de confidentialité en Europe. Les applications Facebook Messenger et Instagram sont concernées. © prima91 – stock.adobe.com De nouvelles règles de confidentialité en Europe Depuis le mercredi 16 décembre, les utilisateurs de Facebook

votre raison d’être ou de ne pas être

votre raison d’être ou de ne pas être

© recep aktas – stock.adobe.com Déjà prédominants dans les briefs et les réflexions des entreprises depuis deux ans, les enjeux RSE deviennent incontournables. Mais avec la crise, l’aspect sociétal est aussi important que son pendant environnemental. Je m’abonne C’est une crainte légitime quant aux conséquences de

Agence LDP